La structure

La structure

Informations générales

Mentor-Escale est une ASBL qui a été créée en 1995 suite à la rencontre entre un jeune chef d’entreprise belge et un enfant roumain de 14 ans hébergé dans un centre d’accueil.

Mentor-Escale possède trois antennes : à Bruxelles, Namur et Liège.

L’antenne bruxelloise de Mentor-Escale constitue l’antenne principale de l’association.

Mentor-Escale est une ASBL bicommunautaire.

Prix et récompenses

En 2011, Mentor-Jeunes faisait partie des lauréats pour les Awards régionaux de la BNP Paribas Fortis Foundation.

En 2015, Mentor-Escale s’est vu décerner le prix du Fonds Jeanne Van Quickenborne pour son projet d’encadrement des jeunes (futures) maman étrangères non accompagnées. Le Fonds Jeanne Van Quickenborne est géré par la Fondation Roi Baudoin. Mentor-Escale s’est vu « décerner le prix parce qu’elle touche à un public très fragile et qu’elle accorde beaucoup d’importance au bien-être des jeunes mamans et de leur bébé, sans pour autant prendre la place de la maman. Elle leur donne la confiance nécessaire pour démarrer une nouvelle vie dans notre société. »*

*cf. Fondation Roi Baudoin, https://www.kbs-frb.be.

Cette même année, Mentor-Escale a été à son tour primée aux BNP Paribas Fortis Foundation Awards pour son accompagnement des MENA.

Le 29 juin 2016, Mentor-Escale était l’une des six organisations finalistes pour le Prix fédéral de Lutte contre la Pauvreté.

Historique de la structure

Les prémisses : une rencontre.

En 1993, suite à une rencontre fortuite avec un jeune roumain hébergé au Petit-Château, François Casier, chef d’entreprise, découvre le monde des réfugiés. Il aide, de diverses façons, des Mineurs Étrangers Non Accompagnés. A ce moment-là, le sort des MENA ne préoccupe pas grand monde. Souhaitant développer son action, il prend contact avec le centre de santé mentale Exil. Il aide à la mise au travail d’un jeune Djiboutien et, touché par sa solitude et son besoin d’accompagnement, décide de le parrainer.

La création de Mentor.

En 1995, François Casier monte avec Exil un programme de parrainage qui débouchera sur la création de l’ASBL Mentor. Le mentor est quelqu’un qui accompagne dans un voyage, aide à surmonter les obstacles. Le parrainage est conçu comme un accompagnement moral, sans hébergement ni aide financière.

De Mentor à Mentor-Escale.

Au fil de l’expérience, on constate que les parrains se sentent souvent dépassés par les questions d’ordre administratif, social ou même psychologique auxquelles les jeunes sont confrontés lorsqu’ils quittent un centre d’accueil pour aller vivre seuls. C’est ainsi que naît l’idée d’un véritable service social.

En 1997, l’ASBL Mentor fusionne avec Escale, une association qui héberge une dizaine de Mineurs Non Accompagnés. Ce nouveau projet est soutenu par le Ministère de l’Intégration Sociale avec lequel une convention est signée. Celle-ci est renouvelée chaque année.

Mentor-Escale se développe et peaufine son projet d’accompagnement de jeunes exilés. Des activités collectives sont organisées, le soutien scolaire est renforcé, un poste de coordination est créé.

Vers la création d’un système de tutelle pour les MENA.

En 1999, Mentor-Escale s’associe avec plusieurs institutions et ONG pour constituer la plate-forme « Mineurs en Exil » dans le but d’échanger leur savoir-faire et de mener un travail de lobbying auprès des instances nationales et européennes.

Un des fruits de ce travail est l’approbation, le 24 décembre 2002, de la loi-programme sur la tutelle des Mineurs Étrangers Non Accompagnés, dite loi Tabitha. Depuis 2004, année de son entrée en vigueur, les MENA arrivant en Belgique bénéficient d’un tuteur jusqu’à leurs 18 ans.

Engagement d’une nouvelle directrice.

En 2008, Bénédicte Adnet est engagée comme directrice de Mentor-Escale. Depuis son arrivée, elle a notamment réalisé un important travail de réorganisation du fonctionnement interne de l’association. De plus, différents projets ont été soit mis en œuvre, soit développés davantage. Citons notamment :

  • Le projet d’accrochage scolaire,
  • Les activités collectives,
  • L’accompagnement renforcé des jeunes en logements de transit,
  • L’accompagnement à la parentalité des jeunes mamans,
  • L‘accompagnement psychologique des jeunes les plus vulnérables.

Ouverture d’une antenne namuroise.

Le 1er octobre 2012, l’ASBL a ouvert une antenne en Région Wallonne : Mentor-Escale Namur (anciennement PARI MENA). L’équipe est actuellement composée d’une coordinatrice, de deux assistantes sociales et de deux intervenante sociales.

L’équipe de Namur accompagne une cinquantaine de jeunes ayant entre 16 et 20 ans. L’encadrement social est identique à celui mis en place à Bruxelles : un accompagnement individuel social et éducatif ainsi que des activités collectives sont proposés aux jeunes MENA.

Toujours en 2012, une seconde ASBL, Mentor-Jeunes, a été fondée afin de mieux répondre aux réalités institutionnelles belges.

Nouveaux projets.

Tout en poursuivant les actions entamées précédemment, Mentor-Escale continue d’étoffer son panel d’outils destinés à améliorer l’accompagnement des MENA. Ainsi, de nouveaux projets été mis en place :

  • Le projet « Familles d’accueil ». Celui-ci offre aux enfants les plus jeunes et les plus vulnérables la possibilité d’être accueillis au sein d’une structure familiale.
  • L’Helpdesk « Manorea ». Celui-ci permet à toute personne ayant des questions relatives à l’autonomie des MENA de bénéficier de l’expertise de l’équipe de Mentor-Escale.
  • Un nouveau projet de « Parrainage ». Celui-ci met en relation des adolescents et des familles de parrainage pour renforcer les liens que les jeunes entretiennent en Belgique.