Les Mineurs Étrangers Non Accompagnés

Qui sont les MENA ?

Les Mineurs Étrangers Non Accompagnés (MENA) sont des jeunes exilés de moins de 18 ans qui arrivent en Belgique sans parents ni tuteurs légaux.

Comme les adultes, les enfants s’exilent pour fuir la guerre et les situations de conflits armés, la persécution, la misère et les privations. Ils sont obligés de quitter leur foyer et de fuir leur pays pour préserver leur intégrité physique et morale. Certains sont victimes de traite des êtres humains en vue d’une exploitation économique ou sexuelle.

Après un voyage particulièrement dangereux, une partie de ces enfants arrivent dans un pays d’Europe de l’Ouest comme le nôtre. Ils sont alors seuls, sans soutien familial. Ils souffrent de la séparation, des abus et des traumatismes qu’ils ont subis.

Au moment de leur entrée dans le pays, ils se heurtent souvent à la barrière de la langue, ils sont face à de nouvelles coutumes, à un système administratif qu’ils ne connaissent pas. Généralement ils ne possèdent rien, ils sont particulièrement vulnérables et facilement exploitables. Ils souffrent socialement et psychologiquement et ont besoin d’une aide adaptée à leurs besoins ainsi qu’à leur situation spécifique.

Les difficultés auxquelles les MENA doivent faire face sont complexes et multiples :

  • Traumas vécus dans leur pays d’origine ainsi que durant leur voyage vers la Belgique,
  • Séparation d’avec leurs parents, leur famille et leur milieu d’origine,
  • Problématiques liées à l’exil ainsi qu’à la nécessité de trouver leur place dans la société belge,
  • Difficulté liées à leur jeune âge,
  • Pour certains, problématiques liées à leur statut de jeunes parents

Cependant, malgré les souffrances qu’ils ont vécues et les obstacles qu’ils rencontrent, ces jeunes, une fois qu’ils arrivent chez nous, cherchent à reconstruire leur vie. Au-delà des particularités liées à leur situation, ce sont également des enfants ou des adolescents avec les mêmes besoins que les jeunes nés en Belgique. Ainsi, ils ont besoin d’écoute et d’attention, de sécurité et de perspectives d’avenir. Ils ont envie de pouvoir fréquenter des jeunes de leurs âges, de pouvoir rire et s’amuser, d’avoir droit à une vie décente et à l’espoir d’un avenir meilleur.

L’humanité doit donner à l’enfant ce qu’elle a de meilleur.

Déclaration de Genève sur les Droits de l’Enfant, 1924.

Mentor-Escale accompagne les MENA à leur sortie des centres d’accueil, au moment où ils entament leur intégration en Belgique. À Mentor-Escale, de nombreux jeunes ont pu trouver des personnes à qui se confier, des amis avec qui partager des moments de joie et d’humanité. Beaucoup d’entre eux ont pu reprendre des études, trouver un travail, un logement et s’intégrer à la société belge. Finalement, en reconstruisant leur vie ici, ils nous apportent leur énergie, leur volonté, la richesse de leurs cultures.

Pour en savoir plus :

*Cette fiche pédagogique a été réalisée en complément du dossier pédagogique d’Amnesty International 2016 « La migration ici et ailleurs » afin d’aborder la question spécifique des MENA.