Activités collectives

Activités collectives

Les activités collectives visent à rompre l’isolement des adolescents et à leur permettre de développer un réseau personnel. Elles permettent tout autant de renforcer les racines culturelles des jeunes que de favoriser leur intégration. Elles les amènent également à acquérir des savoirs et pratiques utiles à leur (ré)insertion sociale. Ainsi ces activités les aident à devenir pleinement des acteurs de la société.

Accueil

Cet espace de détente permet la rencontre et la création de liens entre les différents adolescents. A Bruxelles, cet espace est situé au rez-de-chaussée du bâtiment de la rue Souveraine. Les jeunes y ont à leur disposition une table de ping-pong, un kicker, des jeux de société, un espace de jeux pour les enfants, etc. Ils peuvent s’installer pour boire un thé, grignoter quelque chose, lire les journaux, discuter, rencontrer d’autres jeunes…

Nous disposons dans ce même espace d’ordinateurs mis à leur disposition. Les jeunes viennent y chercher des informations sur Internet et les utilisent pour leurs devoirs scolaires. Une personne est présente en permanence dans ce lieu qui sert aussi d’accueil pour tous ceux qui viennent voir leur assistant social. Cette permanence est assurée par les différents membres de l’équipe et par des bénévoles.

Ils y ont également la possibilité de donner des coups de fils, d’imprimer, de faxer, photocopier des documents pour leurs diverses démarches (scolaires, administratives, recherches d’un logement, d’un stage, d’un emploi, etc.).

Ateliers et projets

Chaque année, en fonction des desideratas des jeunes, des compétences et savoir-faire du personnel ou encore des propositions faites par divers partenaires, différents ateliers sont organisés par l’équipe éducative et animés par celle-ci ou par des intervenants extérieurs. Les domaines abordés sont variés : sports, atelier cuisine, soutien à la recherche de logement, atelier art plastique, atelier musical, orientation et soutien scolaire, etc. Des activités spécialement destinées aux jeunes mamans ont également lieu.

En fonction des opportunités (nous sommes notamment bénéficiaires de l’Article 27), nous proposons également aux jeunes de participer à différentes activités extérieures (culturelles, sportives, éducatives) parfois organisées en partenariat avec d’autres associations : concerts, excursions dans d’autres villes, pièces de théâtre, etc.

Des projets de plus grandes ampleur ont aussi vu le jour. Ceux-ci ont amené certains jeunes à s’impliquer sur des processus de création plus longs et plus complexes, et ont notamment abouti à la réalisation de deux CDs : Escale à XL en 2009 (fruit d’une collaboration entre Mentor-Escale et Jean-Louis Daulne) et Histoires croisées en 2014. Lors de la conception de ce deuxième album, plusieurs interviews/débats de jeunes participants au projet ont été recueillis et diffusés lors d’émissions de Samarc’ondes (projet d’expression radiophonique de l’AMO Samarcande). Ces interviews ont permis aux jeunes artistes d’expliquer les thèmes qu’ils avaient choisis d’explorer, leurs rapports à leurs chansons, leur motivation à chanter, etc… Notons qu’au-delà du produit fini, il s’agissait surtout d’un processus de collaboration permettant aux animateurs d’entrainer une participation accrue des jeunes.

Par la suite, plusieurs clips ont été tournés pour accompagner certains morceaux d’Escale à XL et d’Histoires croisées. Enfin, les jeunes musiciens de Mentor-Escale se sont également produit en live lors de différents événements : Babel Festival, Sound of Etterbeek, FEU 2015, …

Fêtes

Plusieurs fois par an, nous organisons des fêtes à Mentor-Escale. Par exemple, nous profitons de certaines dates particulières de l’année pour permettre aux jeunes de se retrouver le temps d’un moment festif (rentrée scolaire, Halloween, Saint-Nicolas, fête de fin du Ramadan, Pâques orthodoxe, Fêtes de fin d’année, …). Ces événements sont généralement ouverts à des personnes extérieures à Mentor-Escale, afin de favoriser la rencontre entre MENA et non-MENA. Multiculturelles, plutôt qu’a-culturelles, ces moments sont autant l’occasion de faire découvrir les fêtes qui ponctuent la vie en Belgique que de laisser aux jeunes des espaces d’expressions de leur culture d’origine. Dans le même état d’esprit, nous choisissons de temps en temps un pays que nous mettons à l’honneur. Lors de ces « Fêtes de Pays », quelques jeunes prennent une part active à l’organisation de la soirée au cours de laquelle ils présenteront l’endroit choisi, son histoire, sa géographie, ses coutumes et traditions, etc. Ces différents moments offrent l’occasion aux jeunes de s’amuser et de se rencontrer dans une atmosphère détendue et conviviale.

Formation à la citoyenneté

Durant ces formations d’une semaine, différents modules permettent aux jeunes d’appréhender les fondamentaux de la société belge.
Chaque jour de la semaine aborde un aspect particulier de la vie en Belgique. À titre d’exemple, en 2016, les modules des semaines citoyenneté étaient les suivants :

  • Lundi : Diversité Culturelle.
  • Mardi : Mieux comprendre la Belgique.
  • Mercredi : Bien habiter à Bruxelles.
  • Jeudi : École et Formations.
  • Vendredi : Le grand jeu de piste de Mentor-Escale.

 

À la fois ludique et éducative, ces semaines de formation permettent également à des jeunes qui ne se connaissent pas de se rencontrer et de créer un contact avec l’équipe, facilitant les suivis ultérieurs.

Camps

Ces séjours résidentiels permettent aux adolescents qui fréquentent Mentor-Escale de sortir de Bruxelles et de prendre part à des expériences de vies en collectivité.

Les excursions et les séjours résidentiels sont des moments privilégiés de vie commune qui permettent aux jeunes de créer et de renforcer des amitiés. Ils favorisent aussi l’expression des jeunes quant à leur vécu. Enfin, ils renforcent les liens entre jeunes et membres de l’équipe de Mentor-Escale.
De plus, ces temps de parenthèse dans leur quotidien, souvent lourd de responsabilités, leur permettent d’oublier leur statut de MENA et leur procurent le sentiment d’appartenir à une famille, d’être des enfants « comme les autres ».