Notre histoire

2021

Implémentation de la nouvelle organisation des deux ASBL sœurs, Mentor-Escale et Mentor Jeunes

Nouvelles identités, nouvelle collaboration, mais toujours avec la même mission commune : soutenir et accueillir les jeunes MENA et anciens MENA. En savoir plus

2020

Réorganisation des ASBL Mentor-Escale et Mentor Jeunes

Mentor-Escale et Mentor Jeunes entament un important processus de réorganisation de leurs activités dans le souci de continuer à offrir un service de qualité et toujours plus indispensable aux MENA et ex-MENA. Les grandes lignes sont : 

  • Le programme d’accueil familial sera logé au sein de l’ASBL Mentor Jeunes à partir du 01/01/2021.
  • Mentor-Escale se recentre sur sa mission principale, l’accompagnement des MENA et ex MENA dans leur apprentissage de l’autonomie via le suivi individuel et les activités collectives.
  • Fermeture de l’antenne de Liège au 31/12/2020.

2017

Prix Reine Paola pour l’Enseignement

Mentor-Escale est le deuxième lauréat du Prix Reine Paola pour l’Enseignement pour le projet d’accrochage scolaire pour MENA et anciens MENA . Ce prix récompense des « initiatives qui donnent un nouvel élan réel et significatif à l’enseignement, visent l’amélioration de sa qualité et font preuve de créativité et d’innovation ».

2016

Finaliste pour le Prix fédéral de Lutte contre la Pauvreté

Mentor-Escale est l’une des six organisations finalistes pour le Prix fédéral de Lutte contre la Pauvreté.

2016

Ouvertude d'une antenne liégeoise

Mentor-Escale ouvre une antenne à Liège. L’encadrement social est identique à celui mis en place à Bruxelles. Un accompagnement individuel social et éducatif ainsi que des activités collectives sont proposés aux jeunes MENA et ex-MENA.

2015

Primée aux BNP Paribas Fortis Foundation Awards

Mentor-Escale est primée aux BNP Paribas Fortis Foundation Awards pour son accompagnement des MENA.

2015

Prix du Fonds Jeanne Van Quickenborne

Mentor-Escale se voit décerner le Prix du Fonds Jeanne Van Quickenborne, géré par la Fondation Roi Baudouin, pour son projet d’encadrement des jeunes (futures) maman étrangères non accompagnées.  Mentor-Escale s’est vu décerner ce prix « parce qu’elle touche à un public très fragile et qu’elle accorde beaucoup d’importance au bien-être des jeunes mamans et de leur bébé, sans pour autant prendre la place de la maman. Elle leur donne la confiance nécessaire pour démarrer une nouvelle vie dans notre société ».

2012

Naissance de Mentor Jeunes

Une seconde ASBL, Mentor Jeunes, est créée afin de mieux répondre aux réalités institutionnelles belges.

2012

Ouverture d’une antenne namuroise

Mentor-Escale ouvre une antenne à Namur (anciennement PARI MENA). L’encadrement social est identique à celui mis en place à Bruxelles. Un accompagnement individuel social et éducatif ainsi que des activités collectives sont proposés aux jeunes MENA.

1999

Vers la création d’un système de tutelle pour les MENA

Mentor-Escale s’associe avec plusieurs institutions et ONG pour constituer la plateforme « Mineurs en Exil » dans le but d’échanger leur savoir-faire et de mener un travail de lobbying auprès des instances nationales et européennes. Un des fruits de ce travail est l’approbation, le 24 décembre 2002, de la loi-programme sur la tutelle des Mineurs Étrangers Non Accompagnés, dite loi Tabitha. Depuis 2004, année de son entrée en vigueur, les MENA arrivant en Belgique bénéficient d’un tuteur jusqu’à leurs 18 ans.

1997

De Mentor à Mentor-Escale

Au fil de l’expérience, on constate que les parrains se sentent souvent dépassés par les questions d’ordre administratif, social ou même psychologique auxquelles les jeunes sont confrontés lorsqu’ils quittent un centre d’accueil pour aller vivre seuls. C’est ainsi que naît l’idée d’un véritable service social. L’ASBL Mentor fusionne avec Escale, une association qui héberge une dizaine de MENA. Mentor-Escale se développe et peaufine son projet d’accompagnement de jeunes exilés. Des activités collectives sont organisées, le soutien scolaire est renforcé, un poste de coordination est créé.

1995

Création de l’ASBL Mentor

François Casier monte avec Exil un programme de parrainage qui débouchera sur la création de l’ASBL Mentor. Le mentor est quelqu’un qui accompagne dans un voyage, aide à surmonter les obstacles. Le parrainage est conçu comme un accompagnement moral, sans hébergement ni aide financière.

1993

Les prémisses : une rencontre

Suite à une rencontre fortuite avec un jeune Roumain hébergé au Petit-Château, François Casier, chef d’entreprise, découvre le monde des réfugiés. Il aide, de diverses façons, des Mineurs Étrangers Non Accompagnés. A ce moment-là, le sort des MENA ne préoccupe pas grand monde. Souhaitant développer son action, il prend contact avec le centre de santé mentale Exil. Il aide à la mise au travail d’un jeune Djiboutien et, touché par sa solitude et son besoin d’accompagnement, décide de le parrainer.