Je bekijkt nu “Als ik me slecht voel, ga ik naar Mentor-Escale”

“Als ik me slecht voel, ga ik naar Mentor-Escale”

  • Berichtcategorie:Getuigenissen

Témoignage de Chadia, arrivée seule du Maroc en Belgique.

Je suis née à Casablanca, dans une famille très modeste. Ma vie en tant que fille marocaine était de m’occuper des tâches ménagères.

Pour ramener de l’argent à la famille, je devais penser à me prostituer, c’était le seul moyen pour les jeunes filles de ramener de l’argent. Ma mère ne voulait pas, alors elle m’a envoyée, à l’âge de 13 ans et demi chez mon grand frère au Luxembourg. J’y suis restée un an mais ma belle-sœur était violente avec moi. Alors mon frère m’a dit d’aller chez un ami, qui lui m’a violée.

Je suis alors restée dans un centre d’accueil en Belgique pendant un an et demi. Ce fut très dur, je me renfermais sur moi, je n’avais plus d’espoir. Par la suite, je suis arrivée à Bruxelles. Je ne connaissais personne, j’avais des difficultés à m’exprimer en français. Au Maroc, j’allais à l’école en français mais pourtant je ne savais ni lire ni écrire.

Quand je suis arrivée à Mentor-Escale, je me sentais perdue, je ne connaissais personne, j’étais craintive. Au fil du temps, j’ai commencé à participer aux activités et à m’ouvrir aux autres, j’ai pris confiance en voyant que des personnes m’aidaient. Depuis que je suis à Mentor-Escale, je sais où et comment me faire aider. Cette année, j’ai suivi des cours à « Lire et Ecrire », j’ai un logement, je suis motivée et j’aime aller à l’école. Maintenant, j’ai des amis à Mentor et je n’ai pas peur de donner mon avis. J’aime participer aux activités de cuisine, organiser de petites fêtes. Ma vie est meilleure maintenant et je vais aller rendre visite à ma famille pendant les vacances de Pâques.